Consignes : ces initiatives qui fleurissent à Rennes /1.

Consignes : ces initiatives qui fleurissent à Rennes /1.

Cet article pourrait commencer comme une célèbre BD gauloise. Encore courante dans les années 80, la consigne a presque disparu du paysage de la consommation française. Presque ? Mais oui, car ce serait sans compter sur les convaincus du zéro déchet, les acharnés de l’économie circulaire. Bref, ceux qui ont décidé que oui, les emballages aussi ont le droit à de multiples vies !

Rapportez-moi : la consigne des magasins Scarabée
Rapportez-moi : la consigne des magasins Scarabée

En raison d’un essaimage massif de ces initiatives de consigne en France, je me dois d’abandonner la comparaison avec nos irréductibles gaulois ici. C’est comme ça : la publicité mensongère, c’est vraiment pas mon truc… J’y tiens : du vrai, du concret, voici bien ce que je vous promets ! Avec un focus sur Rennes, parce que quand même, c’est bien là que je niche.

I will be back !

Rendons à César (ou Terminator) ce qui est à César (ou Terminator) : l’idée de ce billet m’est venu grâce au tout nouveau service des magasins Scarabée Biocoop « Rapportez-moi ».

Le concept en est hyper simple : vous achetez un produit qui participe à l’opération, vous l’utilisez, vous ramenez son contenant. Il sera ensuite lavé puis ré-utilisé pour emballer un nouveau produit ; qui sera à nouveau vendu dans un magasin scarabée, puis utilisé, puis rapporté, etc… Super fastoche hein ? Pour nous utilisateurs, c’est en effet bête comme chou. Pour les magasins, mettre en place ce service n’a pas vraiment été de la tarte !

Rapportez-moi : la consigne des magasins Scarabée

Et oui, on compte plus de 26 partenaires autour de ce projet : les magasins biocoop (9), les producteurs ayant accepté d’emballer leurs produits dans ces bocaux (une quinzaine), le coordinateur du projet Uzaje et la feuille d’érable qui s’occupe du nettoyage des contenants.

Avec à peu près 150 références en magasin, c’est une réduction importante des déchets qui est proposé par Scarabée et ses partenaires. Et les répercutions sont suffisamment enthousiasmantes pour que j’ai envie de vous en faire la liste :

  • Réduction de 75% de l’énergie et de 33% des besoins en eau par rapport à ce qu’aurait demandé le recyclage de ces contenants (source ADEME).
  • Réduction des tonnage de déchets à traiter pour les communes où résident les clients des magasins.
  • Création d’emploi : à ce jour, 4 postes ont été créés chez La feuille d’Érable pour assurer le nettoyage de ces contenants. Et quand le service sera pérennisé, c’est sur une grosse vingtaine de personnes qu’il reposera.
  • Modifier les habitudes des producteurs : avec ce projet, c’est 15 producteurs de l’écosystème rennais qui ont changé leurs pratiques d’emballages.
  • Augmenter le volume de biens réemployés ! Passé de 780 000 à 1 million de tonne entre 2014 et 2017 (source ADEME), le ré-emploi a décidément de l’avenir devant lui !

Rapportez-moi : vraiment une consigne ?

Et bien non, pas vraiment… Comme Scarabée ne vous facture ni les bocaux, ni les bouteilles des produits participants à l’opération, il ne vous redonnera pas non plus d’argent à leur retour. Tout repose donc sur la bonne volonté des clients. Et l’envie d’inscrire leur consommation dans une démarche vertueuse pour l’environnement !

A noter : vous n’avez pas besoin de laver les contenants que vous ramenez aux magasins. Les couvercles des contenants ne sont pas indispensables, mais forts bien venus !

Consigne à Rennes : une série d’articles

Certains l’auront noté : cet article a un numéro (le 1) au bout de son titre. Non, mon doigt n’a pas fourché sur le clavier et ce numéro annonce bien une série d’articles sur la consigne à Rennes.

Mais pourquoi donc me direz vous ? D’abord parce que l’occasion fait le larron et que plein de choses se passent en ce moment à Rennes à ce sujet. Ensuite, parce que les occasions, c’est pas naze du tout (les Elles, ce clin d’œil est pour vous) et que le calendrier y est propice…

Et oui, figurez-vous que le 3 novembre prochain aura lieu à Lille la 4ème édition des rencontres techniques nationales de la consigne et du ré-emploi des emballages. Le programme est alléchant, les intervenants de choix et une fois n’est pas coutume, je regrette un peu de ne pas être lilloise pour y assister…

Le mois de novembre ne s’arrêtera pas là (sans blague) dans ses évènements importants pour le zéro déchet. A peine deux semaines plus tard, ce sera la semaine européenne de la réduction des déchets.

Alors oui, consigne et zéro déchet, je vais parler de vous et de ceux qui vous portent avec grand plaisir dans les semaines à venir !

Cet article vous a plu ? Retrouvez en d’autres sur le blog de Green Cyclette !

Vous avez un projet et souhaitez être accompagnés par Green Cyclette ? Contactez-moi !