Jardinières masquées : go, go, go !

Jardinières masquées : go, go, go !

Le confinement dont nous sortons tout juste a été l’occasion de lancer de grandes initiatives citoyennes dont les couturières solidaires sont un superbe exemple ! Pour rappel, plusieurs milliers de couturières / couturiers se sont unis un peu partout en France pour fournir des masques à nos soignants qui en manquaient cruellement.

La ville de Tours n’a bien entendu pas fait exception : rassemblés sous le nom des « couturières masquées » (à ne pas confondre avec les couturières masquées d’Ille et Vilaine), des bénévoles ont œuvré pour confectionner les équipements demandés par les structures médicales. Seulement, ce travail bénévole n’était pas rémunérateur (Ah logique implacable, quand tu nous tiens 😉 ), et certains volontaires se sont retrouvé dans l’incapacité de s’acheter de la nourriture. Avec le déconfinement, une nouvelle idée solidaire a vu le jour : investir les espaces publics pour planter des légumes et assurer l’autonomie alimentaire des tourangeaux.

Jardinières masquées 1/8
Jardinières masquées 2/8
Jardinières masquées 3/8

Nouvel engouement : en à peine deux semaines, ils sont entre 45 et 50 à se réunir plusieurs fois par semaine pour « cultiver » Tours. Répartis en groupes de 10 personnes maximum, respectant les gestes barrière, ces nouveaux bénévoles ont obtenu le soutien de la mairie et servent d’exemple à de nombreux jardiniers masqués en herbe !

Des mouvements similaires se sont par exemple déjà constitué à Poitiers et au Mans. Envie de faire de même ? Joignables très facilement via leur page Facebook ou leur adresse mail ([email protected]), les jardinières masquées de Tours m’ont rappelée hyper rapidement et entendent aider tout ceux qui seraient tentés par une aventure semblable ! Elle est pas belle la vie solidaire ?

Jardinières masquées 4/8
Jardinières masquées 5/8
Jardinières masquées 6/8
Jardinières masquées 7/8

La crise du Coronavirus suscite de nombreuses inquiétudes quant à l’autonomie alimentaire des français, notamment pour les habitants des grandes métropoles. Et pour faire face à une inquiétude, quoi de mieux que de mener des actions concrètes pour en éliminer ses causes ? Ce super article « Autonomie alimentaire : comment cultiver notre nourriture en 4 étapes » des Echos Start est une mine d’or pour découvrir toutes les organisations et les entreprises qui s’investissent pour l’autonomie alimentaire des français.

A Rennes, les incroyables comestibles proposent de nombreuses actions et ont déjà monté avec les habitants des quartiers plusieurs jardins collectifs. L’association La nature en ville s’est elle aussi emparé de cette problématique et propose les dimanches 31 mai et 28 juin un grand rendez-vous pour lancer, et / ou renforcer les mouvements citoyens de transition alimentaire.

Jardinières masquées 8/8

Un immense merci à ces organisations citoyennes pour toutes leurs actions ! J’espère très sincèrement que ce n’est qu’un début et que ces pratiques éminemment vertueuses vont se généraliser partout en France ! Alors si vous vous sentez l’âme d’un jardinier, foncez !

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez en faire profiter vos proches, vos amis ? N’hésitez plus : partagez !

Retour à la page d’accueil du blog Green Cyclette.