Élan créateur, une mine de producteurs recycleurs ! Focus mobilier.

Élan créateur, une mine de producteurs recycleurs ! Focus mobilier.

Je vous en ai parlé à plusieurs reprises : j’ai rejoins la coopérative d’activité Élan créateur en novembre dernier. Pourquoi ? D’abord, parce que je partage profondément les valeurs de l’économie sociale et solidaire. Et puis, connaissez vous le dicton : « tout seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin » ? Grâce à Élan créateur, je n’ai même pas eu besoin de choisir ! J’entreprends avec Green Cyclette tout en faisant partie d’un collectif. En gros, je suis maître à bord de mon bateau, ET je fait partie d’une super flotte de 150 entrepreneurs en Ille et Vilaine 🙂 ! La classe, non ?

Juste pour ceux qui auraient besoin d’un exemple (les autres aussi hein !), c’est Élan créateur qui a permis la naissance du collectif (dont je fais partie 🙂 ) des couturières masquées (confection de masques lavables en tissu majoritairement certifiés GOTS) !

Bien au delà de couturières masquées, les valeurs éco-responsables sont très présentes chez les entrepreneurs d’Élan. Qu’ils soient restaurateurs, couturier(ere)s, artisans ou plein d’autres choses, le recours aux matières premières écologiques et locales est vraiment important (tiens, tiens, y aurait-il un lien entre solidarité et respect de l’environnement ?)…

Et comme de l’écologie au recyclage il n’y a qu’un pas, les producteurs recycleurs sont nombreux chez Élan. Voyez plutôt :

Producteur recycleur : la fabrique de Margaux

Dans le monde des producteurs recycleurs, les rénovateurs de meubles sont sans doute ceux auxquels les gens pensent le plus spontanément. Pourtant, l’attrait des meubles neufs leur mène parfois la vie dure. Franchement, quand on voit un vieux fauteuil comme sur la photo ci-dessus (la photo de gauche, avant que Margaux ne l’ait ressuscité), le réflexe de pas mal d’entre nous serait : « allez hop, à la benne ! Même chez Emmaüs ils n’en voudraient pas… » Quand on voit le résultat du travail de Margaux, il y a de quoi regretter quelques tournées à la déchetterie !

Heureusement, il existe encore des tapissiers d’ameublement comme la fabrique de Margaux ! Basée à Rennes, elle restaure depuis un an vos poufs, chaises, fauteuils, canapés et têtes de lit (à votre goût, « Si cela va sans le dire, cela ira encore mieux en le disant. » comme disait Talleyrand 🙂 ). Et puis comme Margaux a la créativité qui lui démange le bout des doigts, elle vend également des sièges chinés et restaurés en rêvant à leur future famille d’adoption.

Vous hésitez encore ? Vous avez peut-être raison : la fidélité de ses clients ne parle que trop bien d’elle ! L’essayer c’est l’adopter comme le chantait Thomas Fersen dans le chat botté, et c’est aussi prendre le risque d’y découvrir un petit gout de reviens-y… En plus, Margaux propose de partager ses compétence avec vous : vous pourrez venir restaurer vous-même votre siège en étant guidés. Ces ateliers reprennent mardi prochain, et tout à a été pensé pour que les conditions sanitaires du déconfinement soient respectées !

Chouette, non ? Et bien ce n’est pas tout : Margaux en a sous le coude ! Profondément convaincue par les vertus du collectif, elle est la présidente de l’association Comme un établi depuis octobre dernier. Association sur le point de devenir une coopérative (et de deux pour Margaux : Élan créateur + Comme un établi, je suis ébahie 🙂 ). Comme un établi, ce sera 1200 m2 d’atelier partagé, des machines outils à disposition (le genre de machines dont les artisans rêvent mais dont l’investissement est tellement lourd qu’ils ne peuvent normalement qu’en rêver), des artisans travaillant le bois, la peinture, le textile… Bref, Comme un établi, c’est une future coopérative en or (les statuts seront déposés dans l’été) qui a déjà trouvé son local et « offre la possibilité aux parties prenantes du projet de prendre part à la vie de la structure. Pour cela les personnes deviennent sociétaires en prenant 1 ou plusieurs part.s sociale.s dans la coopérative. Peu importe votre profil, vous pouvez contribuer et aider au lancement de Comme Un Etabli ! ».

Intéressés ? Le local a ouvert ses portes hier pour deux semaines de visites avant travaux. Pas encore inscrits ? Allez, dans ma très grande bonté, je vous accorde 5 minutes (le temps de finir de lire cet article 😉 ) pour cliquer et réserver votre place sur le créneau qui vous conviendra !

Producteur recycleur : Palettes d’artiste.

Palettes d’artistes, c’est l’entreprise créée à Guer par Romain Geffroy, fabricant de mobilier sur-mesure en palettes recyclées. Arrivée en même temps que lui chez Élan Créateur, j’ai eu la chance de pouvoir échanger régulièrement avec Romain au cours de nos journées d’accueil dans la coopérative. Après avoir été barman pendant plusieurs années au Champs Commun (commerce coopératif de proximité : épicerie, bar, lieu de concert…), Romain a suivi la formation CREOPSS (Entrepreneur de l’Economie Social et Solidaire et du Développement Durable). Dans la foulée, il créait Palettes d’artistes (de ses mains, on peut le dire).

Tout comme Cyril et Adrien de Boby & Co (dont je vais vous parler juste après 😉 ), Romain maîtrise de bout en bout sa chaîne de surcyclage de bois de palettes. Et croyez moi, il ne s’agit pas « juste » de récupérer des palettes chez les commerçants du coin et de fabriquer du mobilier. Enfin si, mais justement, ce « juste » demande beaucoup plus de travail et d’investissement qu’on pourrait l’imaginer. Il m’a tout expliqué, je vous transmets :

D’abord, il faut savoir qu’il existe plusieurs types de palettes. Bah oui, sinon ce serait trop simple… Le top du top dans la famille des palettes, ce sont les palettes dites « Europe ». Facilement reconnaissables à leurs couleurs bleue ou rouge, elles sont super costaudes, et super difficiles à récupérer. Point de frustration mes amis, c’est pour la bonne cause : elles sont consignées. Donc réutilisables à go-go 🙂 ! Bonne nouvelle, hein ? En principe oui. En pratique, je ne sais pas… Le système de consigne ou « d’échange » mis en place oblige les transporteurs à trimballer des palettes vides sur des milliers de kilomètres avant qu’elles ne soient ré-utilisées. Heureusement, des entreprises essaient de rationaliser ces allées et venues… J’ai déjà envie de vous parler de Magic Pallet, (mais notez le), je me retiens 😉 et reste centrée sur notre sujet du jour…

Viennent ensuite les palettes dites « perdues », qui, comme leur nom le suggère, sont à usage unique (faut-il rire ou pleurer ? Dans le doute, je rigole un coup…). Voilà qui intéresse drôlement Romain ! Tout comme les rolls en bois (sortes d’étagères palettes), pareillement jetables, principalement fabriqués pour les pépiniéristes. Ça y est Romain a sa matière première :).

Eurêka me direz-vous ? Pas tout de suite. Avant de pouvoir être utilisés, ces palettes et rolls vont d’abord devoir suivre un (petit ?) circuit de réhabilitation. Petit 1, il sont mis à sécher, tout assemblés. Petit 2, Romain les démonte et offre une seconde session de séchage à ces palettes redevenues planches. Petit 3, Romain dépointe toutes les planches (au pied de biche, y a pas de secret il m’a dit). Bonjour le boulot ! Une fois toutes nues, Romain peut enfin stocker sa matière première à plat. Elle est prête pour une prochaine réalisation.

Parce que, je le répète pour ceux qui n’auraient pas été attentifs (c’est une blague hein 🙂 ), Romain ne fait QUE du mobilier SUR MESURE ! Et ça, c’est quand même suffisamment rare et pratique pour qu’on le répète plusieurs fois. Buffets, tables, mobilier de jardin, garde manger, meubles de cuisines… Tout ce que vous souhaitez, Romain vous le réalise (hyper bien !). Et puis c’est pas tout : Romain travaille aussi avec des professionnels pour aménager leurs boutiques, et adorerait travailler avec des collectivités sur des projets de mobiliers urbains en bois, des projets d’aménagements de bibliothèques…

Depuis novembre dernier, Romain a surcyclé près de 5 tonnes de bois « perdu », économisant la production de 7,5 m3 de bois « neuf ». Là, c’est Manutan qui le dit : une tonne de bois recyclé permet d’économiser 1,5 m3 de bois « neuf », et a l’équivalence énergétique de 700 kg de charbon ou 300 litres de fioul). Alors franchement, moi je dis chapeau (il est très souvent « chapeauté » 😉 ), et je vous suggère (fortement !) de penser à lui si vous avez besoin de nouveaux meubles. Pour le contacter, c’est facile : rendez-vous sur la page Facebook de Palettes d’artiste ou sur sa page membre d’Élan Créateur.

Producteur recycleur : Boby & Co

Boby & Co, c’est l’éco-conception et la création artisanale de meubles et de structures légères en matériaux de récup’ et naturels. Alors moi, quand je lis un tel intitulé, j’ai tout de suite envie d’en savoir plus (ah mon insatiable curiosité…). Actifs depuis deux ans sur Rennes et son bassin, ils ont peu à peu gagné en notoriété, et il est fort possible que vous ayez déjà croisé leur productions sans le savoir (ou en le sachant, mais jouer sur la carte mystère est beaucoup plus amusante pour moi 🙂 ). Les 56 bacs de jardins de la ferme du Blosne ? C’est eux ! Les tables de tri de nombreuses cantines scolaires rennaises ? C’est eux ! Le four à pain de Perma G ? C’est eux aussi ! Je pourrais continuer comme un bon moment… Mais bon, je préfère vous raconter comment ils en sont arrivés à d’aussi beaux résultats 😉 !

Leur aventure commune débute il y a 8 ans avec la création du festival Momend’temps (festival itinérant de fermes bio en fermes bio, j’adore le concept !). Association sans le sou, les bénévoles ont fait fonctionner leur huile de coude (je ne sais pas ce que j’ai avec les coude aujourd’hui…) pour fabriquer les supers structures démontables de leur festival à partir de ce qu’ils pouvaient récupérer. A ce moment là, Adrien est ingénieur thermicien et travaille chez un fournisseur de toitures végétalisées. Cyril est lui coffreur bancheur et monte des murs en béton armé sur de gros chantiers de l’immobilier. Ils construisent déjà beaucoup, mais leurs valeurs écologiques sont trop souvent mises à mal. Qu’à cela ne tienne : ils décident de partir en voyage itinérant pour apprendre des techniques éco-responsables sur des chantiers collaboratifs. Deux années passées à sillonner le sud de l’Europe puis l’Asie.

Via la plateforme Helpx ou Workaway, ils rejoignent pour deux à quatre semaines des chantiers où ils apprennent des techniques traditionnelles, utilisant des matériaux locaux. La terre, le bois et la paille sont à l’honneur. Ils testent, apprennent, fabriquent des fours, des toilettes sèches, des habitations : leur champs de compétences et de possibles s’agrandit à vue d’œil. De retour en France en 2017, ils intègrent Tag 35, le propulseur d’entrepreneuriat collectif d’Ille et Vilaine. Deux mois plus tard, leur projet est mûr : Élan Créateur les accueille et leur permet de réaliser leur toute première commande.

Producteur recycleur : Boby & Co

Au départ tourné vers les particuliers, les créations SUR MESURE de Boby & Co évoluent au fil des commandes reçues. Contactés par la ville de Rennes, Adrien et Cyril conçoivent des meubles de tris pour les cantines. Essentiellement fabriqués à partir de planches de palettes, leur plateaux est en PEHD, un plastique recyclable qui permettra une nouvelle utilisation si les cantines décidaient un jour de les remplacer. Les chantiers s’enchaînent : ils travaillent pour Mobilec, Digitaleo, l’épicerie zéro déchet Méli-Mélo…

Naturellement à l’arrêt pendant le confinement, Boby & Co est de nouveau prêt à recevoir vos commandes ! Que ce soit pour un usage personnel ou professionnel, vraiment, je ne vois pas comment vous pourriez ne pas trouver votre bonheur…

Cet article vous a plu ? Partagez, commentez, likez, foncez !

En attendant les prochains articles où je continuerai à parler des producteurs recycleurs d’Elan Créateur (ils sont vraiment nombreux :), vous pouvez lire et relire les articles déjà parus à ce sujet sur le blog Green Cyclette.

A très vite pour de nouvelles aventures !

Laisser un commentaire